[Archives] Le chien a-t-il des droits?

Screenshot from 2013-12-10 14:17:05

This blog post by Johanne Parent was removed during the month of December, 2013. The google cache has imortalized it.

Le chien a-t-il des droits?
Publié le 3 avril 2013 par Johanne Parent

Être propriétaire de un ou de plusieurs chiens ne semble faire aucune différence pour le procureur en chef de EastAngus. Un citoyen, dans ce cas-ci propriétaire d’un permis de chenil et éleveur de chiens dits de race pure, écope d’une contravention pour aboiement excessif selon les dires de l’inspecteur municipal de Weedon.

Le problème majeur est que cet éleveur subit du harcèlement de la part d’une extrémiste animalière de Montréal qui se prétend «sauveur de chiens » sous le couvert d’une association à but non lucratif. Cette personne harcèle l’éleveur depuis août 2011, allant même jusqu’à contacter les propriétaires des immeubles loués au fil des mois par l’éleveur en question. Par ces appels diffamatoires pendant lesquels elle transmets de fausses informations aux propriétaires, ceux-ci prennent alors en grippe l’éleveur et exige la cessation du bail ce qui oblige l’éleveur à déménager 5 fois en 2 ans.

La location actuelle d’une propriété de Weedon depuis août 2012 en est une de promesse d’achat. Le propriétaire et le locataire éleveur font face à un litige qui les oppose à la Cour Supérieure du Québec puisque le propriétaire demande l’annulation du contrat. En effet, lors de bail accessoire à une promesse d’achat, la Régie du Logement n’a aucunement juridiction. Nul besoin de dire qu’une instance en Cour Supérieure entraîne des frais d’avocat très élevés et cette procédure s’échelonne sur plusieurs mois, parfois même sur quelques années. Le propriétaire tente donc par tous les moyens imaginables de faire déménager le locataire éleveur et la plainte pour aboiement provient donc d’un membre de la famille du propriétaire, voisin de la résidence louée.

Revenons-en aux faits. Le procureur prétend haut et fort que le chien n’a jamais, jamais, le droit d’aboyer. Donc, cher citoyen du Québec, si quelqu’un frappe à votre porte et que votre chien aboie, il y a automatiquement constat d’infraction et amende. Que vous la contestiez ou non, vous serez retenu coupable selon cette procureure, particulièrement si il y a jurisprudence.

Dans le cas présent, le harceleur « sauveur de chiens » rit de l’éleveur et se bidonne de la voir dans la merde devant les tribunaux, trop stupide ou inconsciente pour se rendre compte que si l’éleveur perd sa cause, il y aura jurisprudence qui affectera tous les citoyens du Québec. Qu’adviendra-t-il quand un inspecteur de la ville de Montréal se présentera à son domicile ou au domicile de l’une de ses familles d’accueil et que le/les chiens présents aboieront? Avec une telle jurisprudence, personne ne sera à l’abri de poursuites et de constat d’infraction pour nuisance (aboiement).

Alors que la loi prétend prendre en compte la question d’intensité du bruit, de répétition et de durée, le procureur ne cherche qu’une seule chose, se débarrasser de l’éleveur en question en prétextant que le chien n’a jamais droit d’émettre un son. Sans compter que c’est ce même procureur qui a rejeté une plaine d’agression déposée par l’éleveur contre le propriétaire…?

Pendant que les éleveurs, les vétérinaires et les organismes et associations oeuvrant dans le milieu animalier font pression sur le gouvernement depuis des lustres pour que l’animal ait des droits et ne soit plus considéré comme un simple meuble, le procureur d’EastAngus refuse même au chien le droit à son expression canine normale!

Le chien partage la vie de l’Homme depuis plus de 33 000 ans. Le chien a été sélectionné depuis des milliers d’années pour avertir l’Homme lorsqu’un intrus se présentait devant sa porte. N’est-il pas normal que le chien d’aujourd’hui aboi lorsque l’on sonne ou frappe à la porte? Comment un procureur peut prétendre le contraire? S’agit-il ici de racisme purement et simplement?

Dans le cas actuel, qui est la base même de cet article, on ne parle pas de chiens gardés en extérieur, mais de chiens gardés à l’intérieur de la résidence de l’éleveur. L’inspecteur municipal prétend être venu constaté les faits un après-midi de janvier, lors de l’absence de l’éleveur. Croyez-vous vraiment que l’éleveur laisserait ses chiens aboyer sans intervenir? Je peux vous assurer que non puisque cette éleveur, c’est moi. Et moi qui ai un agenda dans mon sac à main et y inscrit tout, y compris les dates de chaleurs de mes femelles, je n’avais aucun rendez-vous inscrit ce fameux jour de janvier et j’étais donc à la maison avec mes chiens. Parole contre parole… puisque sans alibi avec témoin autre que mon conjoint, qui aura raison devant monsieur le juge?

L’inspecteur aurait dû laisser une carte de visite ou un mémo à la résidence pour indiquer qu’il était passé, ce qui n’a jamais été fait. Moi qui suis une personne possédant généralement un bon seuil de tolérance et qui prône le vivre et laisser vivre, dois-je aussi porter plainte contre ce voisin qui se promène en vtt sans casque sur le rang et qui laisse son chien attaché dehors chaque fois qu’il quitte sa résidence avec sa femme laissant son chien aboyer jusqu’à son retour? Après tout, c’est lui l’instigateur de la plainte…

Dois-je aussi porter plainte contre cet autre voisin un peu plus bas sur ce rang de campagne qui laisse son croisé Labrador noir sans laisse se promener sur le rang? Dois-je entrer dans cette guerre et porter plainte contre tout le monde comme le fait cette harceleuse?

Qui est cette harceleuse, cette extrémiste, pour décider que JE doive fermer mon élevage et que je ne puisse plus être propriétaire de chiens? Qui est cette emmerdeuse de première qui se réjouit du malheur des autres? Qui est celle folle qui prétend aimer les animaux et vouloir leur bien alors qu’elle attaque d’autres « sauveurs d’animaux » en envoyant des dizaines de chats à l’abattoir en prétextant le dommage collatéral?

Quand tu aimes vraiment les animaux; quand tu les respectes en tant qu’individus; quand tu veux réellement le bien-être de l’animal… tu travailles en ce sens en aidant et non en nuisant aux gens.

Ceux et celles qui me connaissent réellement savent combien d’heures d’aide et de conseils gratuits j’ai donné pour aider la cause animale quelque elle soit. Ceux et celles qui me connaissent savent que mes chiens sont comme mes enfants et qu’ils reçoivent avant moi, que ce soit de la bouffe ou des soins.

Cette prétendue sauveur de chiens n’est autre qu’une simple pet lover qui n’y connaît strictement rien en bien-être animal. Elle ne comprend aucunement la psychologie du chien ni ses besoins fondamentaux car pour comprendre le chien, il faut d’abord comprendre l’humain. Tous les vrais professionnels en comportement canin vous le diront, le chien n’a pas de problème… c’est le propriétaire qui a besoin d’une thérapie comportementale et de s’ajuster aux besoins de son chien!

Que faire maintenant pour contrecarrer les instances légales qui veulent l’abolition des droits du chien avant même qu’il ait obtenu des droits? Que faire pour contrer cette loi merdique qui prétend qu’un chien ne peut jamais aboyer quelque soit les circonstances? Les municipalités établissent souvent la règle qu’un chenil doit se trouver en zone rurale agricole. Mais comme le chien n’est pas considéré animal d’élevage agricole, il n’a aucun droit. Alors que les ventilateurs de la porcherie voisine fonctionnent en tout temps, alors que les vaches en chaleurs du voisin peuvent beugler toute la nuit sans que personne ne puissent se plaindre parce que les agriculteurs sont protégés par un droit agricole leur permettant des nuisances; le chien n’a aucun droit.

Dans un monde raciste comme celui dans lequel nous évoluons, car il s’agit bien de racisme animal, le chien et l’éleveur n’ont aucun droits.

Si j’étais membre des Hells ou d’une mafia quelconque, pensez-vous que cette harceleuse se serait attaqué à moi comme elle le fait? Pensez-vous qu’elle aurait osé faire le recel de chiens volés via son association? Pensez-vous que la procureure me servirait le même discourt?

Je suis un dommage collatéral…c’est elle qui me l’a écrit. Son association fait le recel de chiens volés (preuves de 4 chiens volés, nous appartenant, qui sont en sa possession). La harceuleuse veut ma peau parce qu’elle a développé une fixation envers mon conjoint. C’est un psychiatre qui me l’a dit.

Elle le déteste et veut par tous les moyens le voir en prison… allant même jusqu’à déposer une fausse plainte au criminel contre lui qui est agent de sécurité avec une code de fiabilité plus élevée que les agents de police! Cette femme est une teigne. Elle est la peste du monde canin québécois. Elle veut le beurre, l’argent du beurre et la vache pour le faire. Au diable les autres, car elle les piétine sans pitié et surtout sans aucune réelle motivation que sa soif de destruction. Qui l’arrêtera une fois pour toute? Qui l’empêchera d’aboyer ses âneries?

À ceux et celles qui croient comme moi que le chien a droit à la parole, qu’il peut aboyer pour communiquer avec son propriétaire en jouant et qui peut lui dire bonjour lorsqu’il rentre à la maison… vous savez faire cette différence entre aboiement normal et aboiement excessif.

Le chien a besoin de votre aide. Parlez de cette cause autour de vous. Faites circuler l’information. et afin qu’il n’y ait pas de jurisprudence contre le chien, professionnels canins reconnus et vétérinaires… je vous invite à me contacter et à devenir agir en tant que témoins experts car il est inadmissible et contre nature d’exiger qu’un chien ne puisse jamais aboyer pour avertir de l’arrivée d’une personne à votre porte.

C’est maintenant qu’il faut agir pour le bien-être et le respect des droits du chien, afin que la jurisprudence soit pour les propriétaires de chiens et non contre eux. La harceleuse joue avec le diable puisqu’elle est un témoin du procureur. Elle ne comprend vraiment pas que sa soif de vengeance et de destruction ne servent pas du tout la cause des chiens. Si le procureur gagne, nul ne sera à l’abri de plaintes et de constats d’infraction abusifs.

ecselpro @ gmail.com

Publié dans coups de gueule

2 comments on “[Archives] Le chien a-t-il des droits?

  1. colombo

    Madame,
    Re le domaine de la securite, la moitie des agences aux quebec sont connus des services policiers et beaucoup trop d agents ont des liens avec le crime organise.
    Le Groupe BEST ou BELIVEAU ENQUETES SERVICES TACTIQUES en est une exemple.M. Beliveau etait membre des Hells Angels et a arranger un vol de clefs pour tous les edifices appartenant au gouv du Quebec. Il a eu le contrat avec Quebec pour la reponse d alarme et le vehicle donc qui avait les clefs pour le Palais de Justice. les bureau de procureurs Revenu qc etc ont ete vole.
    Serca qui est connu a eu des Rizzutos comme client et ils sont specialiste en chiens de garde.
    L.P Lamarche Pinard le meilleur ami de Best. avait les Rizzutos comme client.
    STRICT encore domaine des chiens et securite avait des liens avec les Rizzutos et Maurice Mom Boucher.
    BCIA. avait des chiens et la police a une belle dossier dessous.
    Plusieurs animaliers au qc ont des liens directe avec soit les Rizzutos soit Hells.
    Le fait ton mari est agt change rien car la plupart des agences ont des liens avec le crime org. Des agts comme ton mari qui travail dans des endroits publiques qui ont des liens avec la mafia.
    Un agt italien donc papa a eu une cafe italien qui fournissait le nord de mtl en est une exemple.
    Les dossiers criminels sur les pour profits s accumulent!!!!

  2. Pingback:The Dalton Crime Syndicate, CKC breeder or MAPAQ approved puppy mill? | Montreal Dog News

Leave a Reply

%d bloggers like this: