February 28, 2024

Black Hawks – Une histoire

0

Pendant la première guerre mondiale, McLaughlin a commandé le 333e bataillon « Machine Gun « de la 86e division d’infanterie de l’armée américaine, surnommé « la division Blackhawk », en l’honneur du chef de guerre Black Hawk natif de Saukenuk en Illinois aux USA, et dirigeant de la tribu indienne Sauk né en 1767, et décédé en 1838 de son vrai nom indien :

MAKATAIMESHEKIAKIAK.

Le propriétaire original des Blackhawks, Frederic McLaughlin, a acheté les Rosebuds de Portland de la WHL et a déménagé l’équipe à Chicago, leur donnant un nouveau nom.

Lorsque la LNH s’est étendue à 10 équipes pour la campagne 1926-1927, l’équipe de McLaughlin était partante.

Le Chicago Tribune rapporte la naissance de l’équipe le 27 août 1926.

« Le nom de l’équipe a été choisi hier », a écrit le rédacteur sportif de Tribune Don Maxwell. « McLaughlin et ses associés ont décidé que l’équipe devrait s’appeler les Black Hawks. Les uniformes seront symboliques du nom. “

Pendant la première guerre mondiale, McLaughlin a commandé le 333e bataillon « Machine Gun « de la 86e division d’infanterie de l’armée américaine, surnommé « la division Blackhawk », en l’honneur du chef de guerre Black Hawk natif de Saukenuk en Illinois aux USA, et dirigeant de la tribu indienne Sauk né en 1767, et décédé en 1838 de son vrai nom indien : MAKATAIMESHEKIAKIAK.

« Le personnel de la division a été tiré du Midwest, où le vrai Black Hawk s’était battu pour défendre sa tribu et sa terre », a écrit Powers dans son article.

Après avoir choisi un nom d’équipe lié à son service militaire, McLaughlin a dû choisir un logo. Il a choisi le profil latéral d’un Amérindien.

« Le logo était censé être inspiré par celui utilisé par Onwentsia Club dans la banlieue de Lake Forest, où McLaughlin jouait au polo », selon Powers.

Et le créateur du logo ? La femme de McLaughlin à l’époque, Irene Castle. Castle était une actrice et danseuse renommée qui est devenue une militante des droits des animaux dans les dernières années de sa vie.

Le logo a subi plusieurs modifications mineures depuis sa création, mais il ressemble toujours à sa forme originale et ce 96 ans plus tard en 2022.

Les Black Hawks de Sorel ont d’ailleurs jadis existé de 1965 à 1969 dans le circuit junior A du Québec et durant 4 saison cumulaient un dossier de 90 victoires en 192 parties sous Claude Labossière. De 1969 à 1977 ils évoluaient alors dans la LHJMQ avec Rodrigue Lemoyne à leur tête et cette fois sous le nom français des Éperviers et no anglais des Black Hawks, et en 8 saison triomphaient 258 fois en 530 parties avec les Delage, Dufour, Gingras et Lemoyne comme entraîneurs. Depuis 2013 à ce jour en 2022 l’équipe a retrouvée son nom français des Éperviers et dans la LNAH.

Source : Steve Konroyd / NHL network Chicago et GPelo / CJSO SPORT

Leave a Reply