June 19, 2024

Manif nocturne pour commémorer la Nakba

10

Plus de 500 sont descendus dans les rues de Montréal en mémoire de la Nakba et en opposition à l’occupation de la Palestine par Israël. Over 500 took to the streets of Montreal in memory of the Nakba and in opposition to the occupation of Palestine by Israel.

Night protest in memory of the Nakba

Manif nocturne pour commémorer la Nakba

Plus de 500 sont descendus dans les rues de Montréal en mémoire de la Nakba et en opposition à l’occupation de la Palestine par Israël. Over 500 took to the streets of Montreal in memory of the Nakba and in opposition to the occupation of Palestine by Israel.

Live stream

[widget id=”wplooktwitterfollowbutton-2″]

Social media / médias sociaux

Event page

***ENGLISH BELOW***

Cette année marquera la soixante-septième année de la catastrophe palestinienne (Nakba).

Nous invitons tous ceux et celles qui s’opposent à l’impérialisme, au colonialisme et au fascisme moderne à se joindre à nous pour commémorer la Nakba et par le fait même la résistance palestinienne !

Apportez vos drapeaux, qu’ils soient palestiniens, noirs ou rouges, nous vous conseillons aussi d’apporter des lampes de poche !

La Palestine a été soumise à une opération de nettoyage ethnique systématique par le mouvement sioniste depuis les 67 dernières années. La Palestine a été rayée de la carte en un clin d’œil. Le mouvement sioniste a annoncé la création de l’Etat israélien sur le territoire palestinien par la destruction et l’expropriation de plus de 500 villes et villages et l’expulsion de plus de 750 000 Palestinien-ne-s à des camps de réfugiés partout à travers le monde. C’est là que la lutte palestinienne a commencée.

Qu’est-ce que la Nakba ?

« Le 1er avril 1948 le Conseil de sécurité convoque l’Assemblée pour débattre du plan de tutelle et vote la proposition américaine d’une trêve, à négocier entre l’Agence juive qui préside aux destinées du Mouvement sioniste et le Haut Comité Arabe. Cette proposition est acceptée par les Palestiniens. Mais la Haganah, qui a appelé à la mobilisation générale dès le 6 mars, lance le 4 avril 1948 le Plan Dalet, du nom de code de la stratégie de conquête du pays élaboré par l’état-major de la Haganah. La première guerre de Palestine commence donc en avril et non le 15 mai comme l’affirment la quasi-totalité des ouvrages historiques sur la question.

Elle oppose 1 618 combattants réguliers palestiniens (rejoints par 2 830 volontaires arabes) aux 121 110 hommes de la Haganah. Au terme de treize offensives de conquêtes juives, dont huit décisives menées sur le territoire dévolu l’État palestinien, elle se solde par la défaite des Palestiniens.

L’écrasement des Palestiniens et la prise par les armées juives de la majorité du territoire réservé à ces derniers par le plan de Partage de l’ONU est la cause de l’entrée des armées arabes en Palestine : 13 876 hommes en tout, alignés par la Syrie, l’Irak, la Transjordanie, l’Égypte et le Liban. Les soldats arabes qui franchissent la frontière palestinienne le 15 mai viennent reconquérir le territoire et non le préserver. L’amalgame qui est fait entre la première guerre de Palestine et la première guerre israélo-arabe n’est pas innocent. En confondant la première dans la seconde, on évite le débat sur l’expulsion massive des Palestiniens, présentée alors comme le résultat «accidentel» de l’entrée des Arabes en Palestine et de la guerre de défense des Juifs contre une «invasion extérieure». Les juifs y font figure d’agressés. Mais il y eut deux guerres : le 15 mai, date de l’entrée en guerre des troupes arabes, la Palestine est déjà conquise par les Israéliens, et les Palestiniens, qui ont laissé 14 813 morts sur le terrain, sont déjà des réfugiés. » – Elias Sanbar, le livre : Les Palestiniens dans le siècle

———————-

This year will mark the sixty-seventh year of the Palestinian catastrophe (Nakba).

We invite all those who oppose imperialism, colonialism and modern fascism to join us to commemorate the Nakba and thereby the Palestinian resistance!

Bring your flags, whether Palestinian, black or red, we also recommend you bring flashlights!

Palestine has been subjected to a systemic ethnic cleansing operation at the hands of the Zionist movement for the past 65 years. In a blink of an eye, Palestine was wiped off the map. The Zionist movement has announced the creation of the Israeli state on Palestinian territory through the destruction and expropriation of over 500 villages and towns and the expulsion of over 750,000 Palestinians to refugee camps all over the world. That is where the Palestinian struggle began.

What is the Nakba?

” On 1 April 1948 the Security Council convene the Assembly to discuss the guardianship plan and vote the US proposal of a truce, to be negotiated between the Jewish Agency who presides over the destinies of the Zionist Movement and the Arab Higher Committee. This proposal was accepted by the Palestinians. But the Haganah, which called for a general mobilization on March 6, launches April 4, 1948 Plan Dalet, the code name for the conquest of the country strategy developed by the staff of the Haganah. The first Palestine war begins in April and not May 15 as claimed by almost all historical works on the subject.

It pits 1618 regular Palestinian fighters (joined by 2,830 Arab volunteers) to 121,110 men of the Haganah. After thirteen offensive Jewish conquests, including eight decisive conducted on the territory of the Palestinian state devolved, it ended with the defeat of the Palestinians.

The crushing of the Palestinians and taken by Jewish armies of most of the territory reserved for them by the UN Sharing Plan is the result of the entry of the Arab armies in Palestine: 13,876 men in all, lined Syria, Iraq, Transjordan, Egypt and Lebanon. Arab soldiers crossing the Palestinian border on May 15 just reclaim the territory, not preserve it. The amalgam that is made between the first war in Palestine and the first Arab-Israeli war is not innocent. By confusing the first in the second, it avoids the debate over the mass expulsion of Palestinians, while presented as the result of “accidental” the entry of Arabs in Palestine and the war in defense of Jews against a “foreign invasion” . The Jews will stand out as attacked. But there were two wars: May 15, the date of entry into the war Arab troops, Palestine is already conquered by the Israelis and the Palestinians, which left 14,813 dead on the ground, are already refugees. “- Elias Sanbar, the book: Palestinians in the century

10 thoughts on “Manif nocturne pour commémorer la Nakba

  1. Pingback: @S0n0RaMiX
  2. Pingback: @rickfournier
  3. Pingback: @Sid_Vicious999
  4. Pingback: @frogsarelovely
  5. Pingback: @mikanonymousmtl
  6. Pingback: @Cyborg_Simon
  7. Pingback: @rickfournier
  8. Ah, et est-ce je devrais faire aussi une leçon d’histoire sur l’origine, également impérialiste et antisémite, de la Palestine en tant que province de l’Empire Romain?

  9. C’est de la désinformation. Vous vous êtes fait manipuler et désinformer par des antisémites Islamo-fascistes…

    La guerre palestinienne de 1948 était un conflit antifasciste, opposant une armée républicaine démocratique Juive, composée en grande partie de réfugié-es de l’Holocauste; à deux groupes paramilitaires Islamistes ouvertement antisémites et d’extrème-droite -l’Armée de Libération Palestinienne et l’Armée du Jihad- qui étaient loyaux à l’Allemagne Nazi durant la Deuxième guerre et qui ont fait le voeu d’exterminer les Juifs de la surface de la planète. Tu peux faire tes recherches sur le net, tout cela est bien documenté, incluant les uniformes Nazis portés par les combattants Palestieniens, leurs sieg heils et la rencontre personnelle de leur Mufti Al-Hussayn avec Adolf Hitler. Le Mufti de Palestine a aussi été responsable d’ordonner le massacre massif de Juifs, Orthodoxes et Roms dans les Balkans par les Islamistes Uztace.

    Or les combattant-es de la force d’auto-défense Juive (la Haganah) faisaient face à des troupes de facistes destinés à les exterminer, et ils-elles n’avaient autre choix que d’employer la force pour réduire leur menace. Même s’il y avait aussi des éléments fascistes au sein des sionistes -avec lesquels la Haganah s’est mise aussi en conflit, dû à ses propres principes démocratiques, laiques et socialistes- ça ne change rien à la réalité que le mouvement Palestinien était d’extrème droite et violemment antisémite.

    “Elle oppose 1 618 combattants réguliers palestiniens (rejoints par 2 830 volontaires arabes) aux 121 110 hommes de la Haganah.” Ça, c’était au tout début du conflit. Les forces palestiniennes combinées comptaient au-delà de 100 000 hommes. Sans compter les combattants qui se sont joint des pays voisins.

    Informes-toi par toi-même et cessez de vous laisser conter des histoires par des groupes qui servent des intérêts suspects.

  10. Pingback: @rickfournier

Leave a Reply