March 4, 2024

Manifestation familiale abolitionniste en solidarité avec les femmes ayant un vécu en lien avec l’industrie du sexe

7

6 juin à 15h00 @ Carré Phillips à Montréal, Québec
June 6 at 3:00pm @ Phillips Square in Montreal, Quebec

Abolitionist demonstration in solidarity with women who lived experiences related to the sex industry

Manifestation familiale abolitionniste en solidarité avec les femmes ayant un vécu en lien avec l'industrie du sexe

En direct / Live stream

[widget id=”wplooktwitterfollowbutton-2″]

Médias sociaux / Social media

Page de l’evenement / Event page

En tant que survivantes d’exploitation sexuelle & féministes abolitionnistes, nous considérons que la prostitution est une violence envers les femmes.

Le système prostitutionnel exploite sexuellement des femmes et des fillettes au profit des hommes. Selon les recherches de l’Action Ontarienne contre la violence envers les femmes :
o 99% des clients-prostitueurs sont des hommes
o 90% des personnes prostituées sont des femmes et des fillettes

Le système prostitutionnel existe à cause du sexisme, du racisme, du colonialisme et de la pauvreté.

FORMULE 1 DE L’EXPLOITATION SEXUELLE

Il existe une forte corrélation entre l’exploitation sexuelle des femmes et la tenue des grands événements sportifs. Le Grand Prix du Canada à Montréal ne fait pas exception.

Le tourisme sexuel au Canada

3 grandes villes : Montréal, Toronto et Vancouver
• Une multitude de clubs avec danseuses et de salons de massage positionne Montréal comme : un endroit de prédilection pour des milliers de touristes sexuels (p.15, «Dire les maux : lexique d’une lutte contre l’exploitation sexuelle», CLES.)

Qui sont les clients-prostitueurs de la F1 à Montréal?

• Le jour, ils s’amusent à prendre en photos les femmes qui se promènent dans les rues et ce, sans leur consentement
• Ils interpellent des femmes dans la rue qui correspondent à leurs critères pornographiques, sexistes, racistes et colonialistes
• Ils harcèlent sexuellement, abusent verbalement, psychologiquement et physiquement des femmes engagées dans divers événements promotionnels liés au Grand Prix
• Le soir, ils épient les sites internet d’agences d’escortes, vont aux danseuses ou se « faire masser »

Voici le témoignage d’une de ces femmes:
« Durant le Grand Prix de 2008, j’avais 16 ans… j’étais une escorte GFE, c’est-à-dire Girl Friend Experience, je devais faire semblant d’être la petite amie d’hommes ayant le triple de mon âge. Les hommes-prostitueurs se payent la TRAITE lors du Grand Prix de Montréal; toutes les femmes qu’ils voient, que ce soit sur la rue Crescent ou dans leur chambre d’hôtel, sont des objets-sexuels monnayables selon leurs échelles de critères misogynes. Ces prostitueurs sont plutôt très exigeants et insistants, puis les proxénètes et autres collabos sont de leurs côté.»

En solidarité avec les femmes ayant un vécu dans l’industrie du sexe

• De nombreuses survivantes de l’exploitation sexuelle dénoncent les violences inhérentes à la prostitution et s’organisent. Soutenons-les!

• Avec la nouvelle loi C-36, les femmes et les filles dans la prostitution sont encore criminalisées et fliquées si elles se trouvent près d’un terrain d’école, un terrain de jeu ou une garderie. REFUSONS LA CRIMINALISATION DES PERSONNES-PROSTITUÉES

• EXIGEONS DES ALTERNATIVES À LA PROSTITUTION ET CRÉONS DES RÉSEAUX DE SOLIDARITÉ

• OPPOSONS-NOUS AU SYSTÈME PROSTITUTIONNEL

Dans le cadre du Grand Prix de Montréal : Passons à l’action!

Apportez des accessoires ou des vêtements mauves, rouges et noirs!

*Événement sans produits parfumés*

INVITATION DES ALLIÉES DU COLLECTIF D’AIDE AUX FEMMES EXPLOITÉES SEXUELLEMENT (CAFES)

7 thoughts on “Manifestation familiale abolitionniste en solidarité avec les femmes ayant un vécu en lien avec l’industrie du sexe

  1. Pingback: @frogsarelovely
  2. Pingback: @MorticiaTreize
  3. Pingback: @rickfournier

Leave a Reply